“Pour instaurer la paix dans le monde, pour mettre fin à toutes les guerres, il faut une révolution dans l’individu, en vous et moi.
Une révolution économique sans cette révolution intérieure n’aurait pas de sens, car la faim est la conséquence d’une perturbation économique causée par nos états psychologiques, l’avidité, l’envie, la volonté de nuire, le sens possessif.
Pour mettre un terme aux tourments de la faim et des guerres il faut une révolution psychologique et peu d’entre nous acceptent de voir ce fait en face. Nous discuterons de paix, de plans, nous créerons de nouvelles ligues, des Nations Unies indéfiniment, mais nous n’instaurerons pas la paix, parce que nous ne renoncerons pas à nos situations, à notre autorité, à notre argent, à nos possessions, à nos vies stupides.
Compter sur les autres est totalement futile ; les autres ne peuvent pas nous apporter la paix. Aucun chef politique ne nous donnera la paix, aucun gouvernement, aucune armée, aucun pays.

Ce qui nous apportera la paix ce sera une transformation intérieure qui nous conduira à une action extérieure.
Cette transformation intérieure n’est pas un isolement, un recul devant l’action. Au contraire, il ne peut y avoir d’action effective que lorsque la pensée est claire, et il n’y a pas de pensée claire sans connaissance de soi.
Sans connaissance de soi, il n’y a pas de paix.”

Jiddu Krishnamurti

Posted in Uncategorized | Comments Off on

chaque moment compte

Chaque minute, quelqu’un quitte ce monde.
L’âge n’a rien à voir avec cela.
Nous sommes tous dans cette file sans nous en rendre compte.
Nous ne savons jamais combien de personnes sont devant nous.
Nous ne pouvons pas aller en arrière de la file.
Nous ne pouvons pas sortir du rang.
Nous ne pouvons pas arrêter d’avancer.

Donc, pendant que nous attendons en ligne –

Faites que les moments comptent.
Faites une différence.
Faites cet appel.
Choisissez vos priorités.
Prenez le temps
Faites connaître vos talents.
Faites sentir chaque personne spéciale
Faites entendre votre voix.
Rendez les petites choses grandes.
Faites sourire quelqu’un.
Faites le changement.
Faites de vous une priorité.
Faites l’amour.
Réconciliez-vous.
Faites la paix.
Assurez-vous de dire “Je t’aime” aux personnes chères.
Ne regrettez rien.
Soyez prêt.

Ce monde vous laissera souvent souhaiter d’avoir 5 minutes de plus.

  • Josée Proulx citée par Carine Casimir
Posted in Uncategorized | Comments Off on chaque moment compte

Les leçons du passé…

« Deux règles essentielles doivent être observées par ceux qui sont à la tête du gouvernement : la première est de n’avoir en vue que le bien public, sans jamais regarder ce qui serait de leur avantage particulier ; la seconde d’étendre leurs soins également sur tout le corps de l’État et de n’en pas négliger une partie en faisant du bien à l’autre. Il en est de celui qui gouverne, comme d’un tuteur, et, en cette qualité, ce n’est pas son bien particulier qu’il doit faire, mais le bien de ceux dont les intérêts lui ont été confiés. Celui qui n’aurait soin que d’une partie des citoyens, et qui négligerait les autres, exciterait la discorde et la sédition, qui sont ce qu’il y a de plus pernicieux à tous les États. »

(Cicéron , “Le traité des devoirs” – env. 44 av. J.-C.)

Tout est dit, déjà …

Posted in Uncategorized | Comments Off on Les leçons du passé…

Il faut reboiser l’âme humaine …

« C’est la société qui est malade. Il nous faut la remettre d’aplomb et d’équerre, par l’amour, et l’amitié, et la persuasion. Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches. Le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir, il faut reboiser l’âme humaine. » Julos Beaucarne

Posted in Uncategorized | Comments Off on Il faut reboiser l’âme humaine …

Aum…

Le mantra #AUM (OM) ॐ

ॐ Om ou aum est une syllabe sanskrite que l’on retrouve dans plusieurs religions : l’hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme, le sikhisme, et le brahmanisme. On la nomme aussi udgitha ou pravana mantra (« mantra primordial », le mot prāṇa signifiant également « vibration vitale »). Cette syllabe est considérée comme le son originel, primordial, à partir duquel l’Univers se serait structuré.

ॐ Un des mantras les plus connus et les plus utilisés est AUM (souvent écrit OM). Pour les hindous, c’est le son universel qui contient en lui la vibration de l’Univers et dont la répétition nous met en harmonie avec la conscience universelle.
Les 4 éléments du symbole sanskrit de AUM (ci‑bas) nous donnent beaucoup d’informations sur sa signification et son importance.

1. L’union de plusieurs types de trinité (le mot « yoga » signifie Union) : corps, esprit et âme, être, faire et avoir passé, présent et futur; ce que l’on veut, ce qui est et ce qui n’est pas, etc.

2. le point de concentration unique sur la conscience universelle (Bindhu)

3. le voile de l’ignorance (Maya)

4. la vibration du son qui fera dissoudre ce voile pour permettre d’accéder à la conscience universelle.
………………………………………………

ॐ Donc le AUM, n’est pas seulement un son venu d’un pays asiatique pour faire plaisir aux occidentaux. Le AUM n’est pas un son bienfaiteur pour calmer les chakras, pour centrer la pensée.
ॐ Le AUM est une clé vibratoire.
……………………………………….. 🙏😇

Posted in Uncategorized | Comments Off on Aum…

Une lettre attribuée à Jacques Brel et qui aurait été destinée à Lino Ventura…

le 28 décembre 1974 au soir
A bord de la « Korrig

Cher Lino,
Plus de deux mois en mer déjà sur ce petit bateau, du vent, des orages, de la pluie qui lave et ce soir l’envie de te parler.
Tu sais, Lino, je suis plus jeune que toi mais je crois tout de même être autorisé à te dire que je t’aime bien.

J’ai rencontré si peu d’hommes en 45 ans qu’il me semble une faute de ne pas les serrer un peu contre moi, même si en échange, j’ai bien peu à donner.

Tu vois, je ne sais ni ce que sera ta vie ni ce que sera la mienne mais je trouverais désolant que nous nous perdions trop. C’est si rare la tendresse.

Bientôt j’aurai un bateau et je veux que tu saches que tu y seras toujours le très bienvenu.
Je te souhaite heureux et fier d’être.

Et je pense que de deviner tes fragilités je sais aussi ta force.
Tu sais Lino, nous avons 15 ans et je crains que nous n’en sortions jamais.

Au fond je vais très bien sur ce bateau. Ça n’est pas le grand confort et c’est bien fatigant mais il y a des moments formidables.

Bien sûr l’Atlantique c’est long mais avec la lune par-dessus et du vent dans les voiles, cela ressemble à une chanson d’amour. Et je ne sais encore rien de mieux que cela. Dans huit jours, je retrouverai ma Doudou à Point-à-Pitre puis nous rentrerons en France. Peut-être seras-tu à Paris fin janvier ?

Je serais bien heureux de pouvoir te voir un soir.
Pour ne parler de rien et juste se comprendre.

A bientôt Lino, je t’embrasse de loin, il fait nuit et l’eau à 27°.

Sincèrement, Jacques

Posted in Uncategorized | Comments Off on Une lettre attribuée à Jacques Brel et qui aurait été destinée à Lino Ventura…

Le temps s’est écoulé comme une rivière , je ne l’ai pas vu passer !

Le temps s’est écoulé comme une rivière , je ne l’ai pas vu passer !
” J’ai compté mes années et j’ai découvert que j’ai moins de temps à vivre ici que je n’en ai déjà vécu.
Je n’ai désormais pas le temps pour des réunions interminables, où on discute de statuts, de règles, de procédures et de règles internes, sachant qu’il ne se combinera rien…
Je n’ai pas le temps de supporter des gens absurdes qui, en dépit de leur âge, n’ont pas grandi.
Je n’ai pas le temps de négocier avec la médiocrité. Je ne veux pas être dans des réunions où les gens et leur ego défilent.
Les gens ne discutent pas du contenu, à peine des titres
Mon temps est trop faible pour discuter de titres.
Je veux vivre à côté de gens humains, très humains.
Qui savent sourire de leurs erreurs.
Qui ne se glorifient pas de victoires.
Qui défendent la dignité humaine et qui ne souhaitent qu’être du côté de la vérité et de l’honnêteté.
L’essentiel est ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue.
Je veux m’entourer de gens qui savent arriver au coeur des gens.
Les gens à qui les coups durs de la vie ont appris à grandir avec des caresses minces dans l’âme.
Oui… J’ai hâte… de vivre avec intensité, que seule la maturité peut me donner.
J’exige de ne pas gaspiller un bonbon de ce qu’il me reste…
Je suis sûr qu’ils seront plus délicieux que ceux que j’ai mangé jusqu’à présent.- personne n’y échappe riche , pauvre intelligent , démuni …
André Gide

Posted in Uncategorized | Comments Off on Le temps s’est écoulé comme une rivière , je ne l’ai pas vu passer !

Cliquez pour voir l'image en taille réelle
Emprisonné à l’intérieur de toi,
 il y a quelqu’un, 
quelque part
qui attend de se libérer
pour réduire en miettes la façade
et montrer qui est vraiment là
Sors avec un sourire sur ton visage
ne laisse personne savoir que tu es triste
ne laisse personne savoir
qu’à jamais tu ne pourras plus
à tout jamais accepter quoi que ce soit
Tu en as assez du monde et de ses faux-semblants
Mais tu es emmuré dans la prison de ton esprit
Tu veux quelque chose de réel 
quelque chose de vrai
Que tu sais ne pas pouvoir trouver en ce monde
Ta prison est également ta vie
Où tu es assis dans l’isolement
tu ne peux pas communiquer 
avec qui que ce soit
les conversations sont que des mots 
dépourvus de sens
Tu as remarqué une fissure 
dans le mur de ta cellule
tu te précipites pour la réparer 
pour que personne ne passe à travers
car alors quelqu’un pourrait faire s’écrouler tes murs
te laissant sans défense
Jésus tend la main et frappe à ta porte
” Y a-t-il quelqu’un à l’intérieur?” demande-t-Il
oui- Tu prends Sa main et tu t’extirpes à l’extérieur
détruisant les murs à tout jamais
maintenant, tu peux sourire de joie en ton cœur
tu as trouvé quelque chose d’autre que ce monde
et tu sais que tu es libre
comme tu ne l’as jamais été auparavant
Ton âme a trouvé son refuge
elle n’est plus dans la prison de l’isolement
elle a brisé ses chaînes-
une fois pour toutes!
Posted in Uncategorized | Comments Off on

Visionnaire…

Posted in Uncategorized | Comments Off on Visionnaire…

Vieillir…

Bonjour Vieillesse……Un joli texte de Bernard Pivot.

“J’aurais pu dire:
Vieillir, c’est désolant, c’est insupportable,
C’est douloureux, c’est horrible,
C’est déprimant, c’est mortel.
Mais j’ai préféré «chiant»
Parce que c’est un adjectif vigoureux
Qui ne fait pas triste.
Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira.

Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance.
On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant.
On était bien dans sa peau.

On se sentait conquérant. Invulnérable.
La vie devant soi. Même à cinquante ans, c’était encore très bien….Même à soixante.

Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.
Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps j’ai vu le regard des jeunes…..
Des hommes et des femmes dans la force de l’âge qui ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge.

J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard.
Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables.

Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge.

Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants.
“Avec respect”, “En hommage respectueux”, “Avec mes sentiments très respectueux”.

Les salauds! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect? Les cons!

Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !

Un jour, dans le métro, c’était la première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place…..
J’ai failli la gifler. Puis la priant de se rassoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. !!!… ?

— “Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que”.
— Moi aussitôt : «Vous pensiez que?
— “Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir”.
– “Parce que j’ai les cheveux blancs”?
– “Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, çà été un réflexe, je me suis levée”.
— “Je parais beaucoup…beaucoup plus âgé que vous”?
-“Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une question d’âge”.
— “Une question de quoi, alors?”
– “Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois”.»
J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre.

Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien.
Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni au rêve.
Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire, des heures exquises.
C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent.
C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie.

La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce.
J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio du Concerto no 23 en la majeur de Mozart,
soit, du même, l’andante de son Concerto no 21 en ut majeur,
musiques au bout desquelles se révèleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà.
Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés.
Nous allons prendre notre temps.
Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement.
Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années? En mois? En jours?
Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital.
Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération.
Après nous, le déluge?….Non, Mozart.

Voilà, ceci est bien écrit, mais cela est le lot de tous, nous vieillissons !…
Bien ou mal, mais le poids des ans donne de son joug au quotidien…”

Posted in Uncategorized | Comments Off on Vieillir…